AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le blessé. [Alliance]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Zhane Raven
Pillier de bar
Pillier de bar
avatar

Masculin Nombre de messages : 150
Age : 30
Race : Lycan
Classe : Voleur
Guilde : Les Fauves Rugissants
Date d'inscription : 04/11/2009

MessageSujet: Re: Le blessé. [Alliance]   Mar 5 Jan 2010 - 22:12

La nuit était des plus inconfortables, on pouvait entendre les bruits les branches des arbres craquer sous les flammes et sentir cette odeur de bois brulé agressant nos narines. De l’entrée de la grotte, Vol’ Jack, le chasseur troll, contempla amèrement l’incendie.

Vol’ Jack : Et ben…la fowêt va être dans un sale état demain. Si des elfes étaient, ils se sewaient pendus en voyant ce spectacle.

Tout en écoutant Vol’ jack, je sorti de ma trousse se secours, une bouteille d’alcool, pour la désinfection, une étoffe de lin, un rouleau de fil fin et trois rouleaux de bandages. C’est d’un « mh mh » que je répondis à Vol’ Jack, j’étais plus occupé à soigner Jasmina que de plaindre cette forêt.

Vol’ Jack : Dis Waven, tu es sûw de savoiw ce que tu fais?

Je tournai ma tête vers l’entrée de la grotte où se trouvait le troll et son raptor. Vol ‘ Jack s’appuya contre le mur en pierre en croisant les bras et me fixa des yeux.

Zhane : (d’un ton moqueur) Bah oui je suis sûr de ce que je fais. Ce n’est pas la première fois que je soigne des gens.

Vol’ Jack : (en levant à moitié ses bars et en les faisant retomber sur ses cuises) Si tu le dis. Mais bon, la pwemièwe fois que tu m’as wecousu une blessuwe, tu t’étais wepwis à twois fois et j’avais encowe plus mal qu’avant. Et c’est apwès qu’un vwai (en insistant sur le mot) secouwiste m’a soigné et m’a dis que tu auwais pu me faiwe pewdwe ma jambe si je ne l’avais pas vu plutôt

Zhane : (En levant les yeux en l’air et en poussant un soupir) ca va Vol’ Jack, ça va, tu sais, j’ai beaucoup appris depuis. T’en fais pas, ça va aller.

Vol’ Jack avança un peu puis s’assoit sur le sol, le dos plaqué au mur.

Vol’ Jack : Moi je m’inquiète pas, c’est cette femelle que tu va wecoudwe, c’est pas moi qui va wessembler à mowt vivant.

Zhane : (d’une vois exaspéré) C’est agréable de se sentir encouragé…

Sur ces mots, Vol’ jack parti se coucher, lui et son raptor. Moi, j’imprégnai l’étoffe de lin d’alcool et je posai cette étoffe sur la profonde plaie de Jasmina, cette dernière se réveilla d’un coup en poussant un cri de douleur.

Jasmina : AAArgh ! Mais… qu’est ce que c’est ?! (En regardant partout autour d’elle d’un air effrayé, avant de constater qu’elle était torse nue) Ma...ma tenue ! Mais que… (En tournant la tête vers moi) Toi ! Espèce de sale… (Elle tenta de me frapper avec son poing droit, mais fut rapidement stoppait par la douleur de la plaie sur l’omoplate droite)

Sur cette situation, je me mis à ricaner

Zhane : Calme-toi Jasmina, on se boxera plus tard. En attendant, je dois te soigner ça.

Jasmina : (d’un ton très agressif) Ote tes sales pattes de moi ! Tu en as assez profité il y a 5 ans !

Zhane : Ah oui mais là on est dans une situation bien différente. Ton omoplate est sérieusement touché, si je ne te soigne pas, ça va s’infecter et tu pourras en mourir, surtout que ta plaie à trainée sur le sol, dans la boue…enfin tu vois le topo.

Jasmina : Epargne moi tes leçon médecine Zhane tu veux ?! Ne me touche pas c’est tout !

Zhane : Tu n’es pas en bonne posture pour exiger quoique se soit ma chère, donc détends toi, laisse moi faire et après on pourra se battre toute la nuit si ça te chante.

Jasmina se contenta de pousser un grognement, puis se met en position assise en collant son habit sur sa poitrine. Je finissais de nettoyer la plaie avec le désinfectant, Jasmina s’est contentée de serrer les dents. Une fois terminé, j’attrapais le rouleau de film et une aiguille.

[color=red] Zhane : Je te préviens jasmina, je n’ai pas d’anesthésie, va falloir que tu sers les dents encore. [/colot]

Jasmina : Avec toi, la souffrance est habituelle. Ca ce n’est rien à ce que tu m’as fais.

Zhane: (d’un ton exaspéré] Bon ! TU vas me le reprocher encore longtemps ?!

Jasmina: (en ripostant) Aussi longtemps que tu seras à mes côtés sale raclure !

J’ai soupiré puis me suis mis au travail. Lentement mais surement, je recousais la plaie avec attention, e allant le plus doucement possible, de ne pas trembler. De gauche à droite, de l’extrémité à l’autre, je refermais la plaie. Jasmina avait quelque petit sursaut mais ne voulait pas exprimer sa douleur.

C’était une aptitude que j’aimais, ne pas montrer qu’on a mal, car pour moi….c’était le meilleur moyen de montrer à l’ennemi qu’aucune de ses tortures ne pourra nous souffrir. Lors de ma vie, j’ai appris que le seul moyen d’assurer sa protection, c’est de faire croire à l’autre qu’il n’aura aucune emprise sur nous.

Pour revenir à mon histoire, Jasmina n’avait pas dis un mot. Alors que j’avais fini, j’essaya de lacer une discussion tout en recouvrant la blessure avec le bandage.

Zhane : Dis moi Jasmina, sais tu quelque chose sur le dragon qui nous a attaqué ?

Jasmina : Non, je je le connais pas celui là. La première fois que je le vois.

Zhane Quoi ? Pourtant il est connu depuis quelque temps, il a incendié Moulin de Taren et Austrivage...plus ton village aussi.

Jasmina : je suis au courant merci ! J’habite ici au cas où tu ne le seras pas. Celui qui a attaqué le village des réprouvés et le votre étaient bien plus gros et un peu plus coloré. Mais celui qui a détruis le mien...c’est un autre.

Zhane : Bons sang ! Il y aurait deux dragons alors ? Et ben ça ne va pas nous rajeunir. Moi et mon compagnon sommes ici...

Jasmina(En me coupant la parole) Pour tuer ce dragon, oui, je sais aussi, plusieurs autres abrutis de l’alliance et de la horde sont arrivés bien avant vous. (elle émet un petit rire) J’ai un peu honte de l’admettre mais…depuis que ce dragon est là, on fait de bon profit envres les groupes. D’ailleurs...Malgré moi, je vais t’accompagner.

Ses mots m’ont atteint comme un coup de poing dans l’estomac.

Zhane : Quoi ?!

Jasmina : Crois moi j’aimerai qui se passe autrement. Le syndicat se croit fort mais quand il s’agit d’affronter une bestiole comme celle là, il n’y a plus personne. Alors que tu le veules ou non, je ‘accompagne. Au faut Raven, ne croit pas que c’est pout ta jolie tête que je viens. Ce dragon à massacrer mon village et mes alliés et je vais lui faire payer leurs mort.

Zhane : (Ne sachant pas trop quoi dire) Et ben… Très bien, une guerrière de plus n,e sera pas de trop et je pense que Vol’ jack sera d’accord. Ha Ha ! Bienvenue dans notre petit groupe !

J’avais fini de la soigner, Jasmina se mit en position debout tout en remettant sa veste. Elle qu’elle finissait d’enfiler son vêtement elle se retourna pour me voir et m’afficha un radieux sourire.

Jasmina : Si toi et moi survivons à ça une fois finie, (elle me lança un regard sombre) je t’achèverai une bonne fois pour toute. Tu m’as bien compris vermine ?

J’étais tellement habitué aux menaces que ses dires m’ont fais sourire.

Zhane : ha ha ! Très bien, mais je pense que je serai en mesure de combattre une guerrière de ta tramp

Nous verrons, sur ce, bonne nuit.

Jasmina se baissa pour ramasser sa cape rouge puis parti s’asseoir contre la façade en pierre de la grotte. Quand à moi, je rangeai ma trousse de soin et sorti ma couverture chaude. Enfin j’allais dormir un peu, j’allongeai ma tête sur mon sac et m’enveloppai avec ma couverture. Je fermai les yeux mais je restai néanmoins vigilant au départ. Au fur et à mesure que les minutes passèrent, mes paupières devenaient lourdes et très vite, je rejoignis le monde des rêves...ou du cauchemar qui sait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambassadrice Elunadore
Pillier de bar
Pillier de bar
avatar

Féminin Nombre de messages : 241
Race : elfe de la nuit
Classe : Prêtresse
Date d'inscription : 26/10/2009

MessageSujet: Re: Le blessé. [Alliance]   Dim 10 Jan 2010 - 15:11

Celà fesait au moin une semaine qu'Elunadore avais rejoint Mylaxa à Nagrand, peut être même plus, ou moin ... Elle avais perdue toute notion du temps depuis son petit séjour a Gadgeztan, pour elle le temps c'était arrêter avec lui, Un monde sans Aldãron ne valais pas la peine.
Elle jetta un regard vers Mylaxa qui elle était alonger dans son lit, une forme noir recouverte d'écaille la tenais dans ses bras, c'était Aleron, certe juste en illusion, mais lui allais bientot retrouver sa bien aimée. Elunadore elle au contraire ne pourras plus jamais revoir son époux, plus jamais elle ne sentiras son souffle dans son cou, plus jamais ses doigs ne lui éfleurrerons la peau, plus jamais elle ne pourras entendre sa voix réconfortante ou gouter a l'un de ses baiser ... Tout ça n'était plus qu'un rêve loingtain.

Elle ce levas de sa chaise et déscendit les marches vers la porte en silence. L'air dehors était fraiche, et on pouvais clairement entendre les bruit que fesait lesannimaux ici, c'était un petit paradie ici. Mais même cette vue ne lui remontas pas le moral, elle avais même songer a rejoindre son bien aimée dans la mort ...
La prêtresse était tellement perdue dans ses pensée qu'elle ne remarquas même pas la fine main de Mylaxa ce poser sur son épaule, ou les larmes qui lui coulais le long des joues.

- Eluna ... Vient rentre, repose toi un peut ... Tu n'as presque pas dormit de la nuit.

Elle arrivais a entendre la voix de Mylaxa, mais elle ne comprennais pas ce qu'elle lui disait, sans répondre elle ce retournas vers son amie druidesse et la regardas de ses yeux vide.

- Oh Eluna ... Vient ... Pas tout n'est perdue, je t'en prie ressaisie toi !

L'elfe au cheveux blanc s'échat doucement ses larmes et répondie avec un petit rire nerveux.

- Pas tout n'est perdue ? Mylaxa ... Il est mort ! Je ne le revérais ...

Mais avans qu'elle ne puisse continuer elle ce tus, Mylaxa lui avais coller un doig sur la bouche.

- Son corps n'as jamais était retrouver ... Je sais que j'aurrais dus te le dire avans mais vu ton état j'avais préférer attendre que tu te calme ...

- Quoi ? Mylaxa qu'est ce que tu raconte ?

- Peut de temps après ton départ une sentinelle était passer a comté-de-l'or, elle te cherchais, je me sui un peut entretenue avec elle car je luoi est fait croire que je pourrais l'informer.

Mylaxa marquas une petite pause pour regarder la réaction de la prêtresse avans de continuer.

- Elle était a ta recherche, pour tout te dire c'est toi qui est accuser du sois disant meurtre ! Quand je lui est demander de qui elle tien tout ça elle ma répondue que tout a était ordoner par Fandral !

Fandral ... Le visage d'Elunadore ce crispas quand elle entendit ce nom, qu'est ce que tout cela signifier ?

- Tu ... Tu veux dire qu'Aldãron n'est peut être pas ...

Mylaxa ne répondit pas tout de suite.

- Pour le moment tout ce qu'ont peut faire ses éspérer ... En tout cas dès que tout cela seras ... AÏE !

La druidesse ce penchas en avans et portas ses mains sur son ventre, ce dernier était devenue bien rond.

- Mylaxa ! Ca va ? Vient, il vaut peut être mieux qu'ont ailles ce reposer toute les deux ...

Elunadore aidas Mylaxa a ce redresser un peut et lui donnas son bras s'apuyer dessus. Ils remontaient les marche non pas sans difficulter, mais ils arrivairent tout de même après quelque effort. L'enfant de Mylaxa avais grandit bien plus vite que la pretresse ne l'avais prévue.
La naissance seras pour trés bientot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aleron
Pillier de bar
Pillier de bar
avatar

Masculin Nombre de messages : 148
Race : Humain
Classe : Guerrier
Guilde : Allégeance
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Le blessé. [Alliance]   Mer 13 Jan 2010 - 0:12

*Caldera s'affairait autour d'Aleron, toujours dans le coma, allongé sur un lit a support fait de pierre. Le coma avait mal tourné : il avait accéléré les transformations physiques d'Aleron, son sa jambe droite ainsi que son épaule droite étaient recouvertes d'écailles dorénavant et une marque noire recouvrait son œil descendant jusque dans son cou. A ce rythme là il se réveillerait dans peu de temps, et, à en juger par les cet aspect physique, il n'aurait plus le contrôle de soit, que seul le cri de ses rejetons pouvait lui rendre.

Mylaxa était prévenue, Caldera devait penser à elle maintenant, avant qu'Aleron n'ouvre les yeux.*


Journal Intime de l'archéologue Toldren Brisepierres.

Jour 4: Enfin arrivé! Pour rappel mon équipe et moi allons entreprendre des fouilles archéologiques dans la montagne de la Désolation des dragons, nous espérons y trouver des os de dragons et peut être, de descendant de Galakrond, Brann a jugé mon travail peu intéressant ...
*le reste n'est qu'un long texte décrivant sa rengaine envers Brann et de longues journées sans résultat.*

Jour 18: Je le savais qu'on devait abandonner finalement ... on a rien trouvé et je crois qu'on a réveillé quelque chose... j'ai vu du feu sortir d'un coup d'une grotte plus haut et quelqu'un fuir. J'en sais pas plus à cause de ce foutu blizzard...



Aleron ouvrit les yeux, le gauche étant recouvert d'écaille en son contour et la pupille reptilienne, le droit encore tout à fait normal.
Il paraissait particulièrement en colère.
Aleron se leva brusquement cherchant quelque chose autour de lui, rien... Dans un cri de rage il frappa de toute ses forces sur la pierre, la brisant. En toute hâte il se leva, récupérant son armure qu'il enfila rapidement.
Il semblait pressé et ses gestes étaient rapides et brusques, Caldera avait déjà fuit, Aleron s'arrêta un instant à l'entrée de la grotte regardant dehors, le blizzard était dense. Aleron saisit ses deux armes, encore plantées dans la roche, seul les poignées dépassants. Le dragon releva la tête, le visage envahit par la rage et la colère, il tira avec violence ses lames de la roche dans un cri retentissant dans toute la région, un cri de dragon. La roche céda, s'écroulant par morceaux devant l'entrée de la grotte, jusqu'à l'ensevelir juste derrière Aleron qui partit d'un pas décidé et ralentit par le blizzard dans cette étendue de neige infinie.

La désolation des dragons, région montagneuse de neige et de glace, bastion de la Reine dragon lieuse-de-vie, un vent d'une rare force sévissait, déplaçant une quantité incroyable de neige, réduisant le champ de vue jusqu'à la quasi cécité.
Cependant trois lueurs pouvait être vue, trois lueurs vertes, magnifiques et effrayantes à la fois, irradiantes, comme vous invitant à les rejoindre, tout en sachant au plus profond de vous que ce serait une très mauvaise initiative.
Ces lueurs étaient les deux lames d'Aleron, ainsi que sa pupille draconienne. Aleron marchait sans savoir où il allait, il ne se souvenait de presque rien, et surtout, de presque personne, et il en ressentait un vide immense au fond de lui, un vide qui lui paraissait facile à combler tout autant qu'impossible, à la manière de ces noms qui vous restent sur le bout de la langue sans vouloir être prononcés.

Voila près d'une journée qu'il se déplaçait dans cette neige épaisse, transi et perdu, arrassé par cette longue marche, il s'arrêta, proche de la tour du Repos du ver, sur la rive d'un lac gelé où il tomba à genou, son regard se posa sur la glace à ses "pieds", il y voyait un homme-dragon, aux mutations physiques abominables. Cela lui rappelait les débuts de sa vie, lorsqu'il avait fui de ce laboratoire puant où il avait été conçu, ce jour où il comprit qui il était, et surtout qu'est ce qu'il était. Pris de rage il frappa la glace avec fureur, la brisant en projetant de l'eau de tous côtés.

-"Aleron Erèbe. Veuillez déposer vos armes et vous rendre sans résistance ou nous seront contraint d'utiliser la force."

Cette phrase fût prononcer par un dragon rouge sous sa forme humanoïde, surement envoyé par la reine dragon pour retrouver Aleron, et prendre des mesures selon l'état de son contrôle sur lui même. Trois dragons en forme haut-elfe, dont le capitaine ayant prononcé cette avertissement, un autre probablement de rang inférieur, et un sous officier, qu'Aleron connaissait bien. Thirius.

Thirius:
-" Toi! Tu as tué ma fille! Il est enfin temps de payer pour tes crimes, Capitaine vous voyez bien qu'il n'est pas maître de lui même, les ordres sont claires!

-"Je connais très bien les ordres Thirius! Auriez vous oubliez que c'est à moi de juger de son état?!

Thirius fit un pas en arrière baissant la tête, qu'Aleron soit maître de lui même ou non lui était égale, il voulait venger sa fille coûte que coûte.
Aleron se releva, dégainant portant ses mains aux pommeaux de ses armes près à un éventuel affrontement puis regardant le capitaine qui lui souriait avec ce sourire empathique, rassurant. Aleron décida de se rendre, de plus il était faible et fatigué seul face à trois dragons, il n'aurait aucune chance. Il tendit donc les bras, les croisant au niveau des poignets. Le capitaine fût satisfait et approcha passant une première menotte très spéciale, conçut il y a longtemps par un dragon bleu et Aleron lui même, des menottes contenant la force de la cible, et la détournant afin d'ainsi renforcer le lien serrant les poignets. Aleron regarda cette menotte placé à l'un de ses poignets, en relevant la tête il ne vit plus Tirius quand soudain il entendit un crissement de neige derrière lui.
Thirius s'élança, brandissant son épée à deux mains en exécutant une attaque sauté et verticale au niveau de l'épaule d'Aleron, la lame gigantesque vint se planter dans son épaule sans le blesser: bloquée juste avant la chaire entre deux plaques d'armures, Aleron regardait dans le vide, sa pupille s'étira tant qu'elle n'était presque plus qu'un trait dans le vert de ses yeux, Aleron frappa d'un coup net sur la partie de la lame dépassant devant lui, faisant tournoyer la lame dans les aires en un axe fixe, Aleron rattrapa la poignée et d'un mouvement du bras l'accompagna afin de continuer son mouvement jusqu'à placer la lame en direction de son adversaire: derrière lui. Une impulsion du bras afin de donné un coup violent et fatale à Thirius derrière lui.
Le capitaine qui était le seule assez rapide et puissant pour observer et comprendre ce geste se hâta de placer la deuxième menotte, faisant apparaitre un lien magique entravant entre les deux poignets, seulement le geste d'Aleron continua, il allait transpercer le haut-elfe.


-"Thirius reculez!" hurla le capitaine.

Thirius n'eut que le temps de faire un pas, mais cela lui permis d'être propulser par l'épée qui heurta son armure de torse sans la traverser. Aleron lâcha son arme, son œil redevenant, bien que reptilien, moins étiré. Les trois Rouges reprenaient leur respiration, cela avait faillit mal tourner.


-"Je vous l'avais bien dit capitaine..."

-"Nous en reparlerons plus tard." Dit le capitaine, récupérant l'arme de Thirius et la gradant pour lui.
Il regarda ce dernier avec le dégout que mérite ceux qui ne respectent pas les ordres et font ainsi encourir des risques inutiles.

La petite troupe se mit en marche en direction de la tour du Repos du Ver où Aleron serait attacher plus convenablement en attendant de juger de son contrôle et de prendre d'éventuelles initiatives funestes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le blessé. [Alliance]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le blessé. [Alliance]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Fabrice gravement blessé
» CPC 20: Liste des blessés pour la phase de poule
» CPC 19 : Joueurs blessés .
» [Hôpital] Une grande blessée [Terminé] [ROK]
» Lion vs Scorpion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Organisation :: Organisation des events Roleplay-
Sauter vers: